Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Le Cap d’Agde a accueilli, les samedi 28 et dimanche 29 septembre 2019, le Championnat de France stand up paddle – Sup Race.

Organisé, sous l’égide de la Fédération Française de Surf, par la SODEAL et son Centre Nautique, labellisé « Ecole Française de stand up paddle » (EFSUP), il a tenu toutes ses promesses.

Cette épreuve nationale majeure, à fort enjeu sportif, a rassemblé l’élite française qui fait partie des meilleurs mondiaux, offrant au public un formidable et impressionnant spectacle.

 

 

Samedi 28 septembre : Chaud-show devant !

La première journée a tenu ses promesses. Et même au-delà ! Du soleil, un plan d’eau parfait (au dire de ce qui sont allés y mouiller le short), l’élite française de la spécialité et des animations offertes au public.

Du chaud et du show, donc, devant la plage Richelieu, avec les premiers temps forts de ces championnats fédéraux : les Technical Race hommes et femmes.

Chez les hommes, sur ce parcours de 4 kilomètres mouillés en forme de flèche entre cinq bouées, après une première manche qualificative qui voyait 51 riders se jeter à l’eau corps et âme, c’est Martin Vitry, champion d’Europe en titre, et 5e aux derniers championnats du monde ISA, qui s’est imposé dans la grande finale, avec les 26 qualifiés du matin. Une belle bagarre dans un vent qui venait un peu agiter le parcours.

En fait, ce que ces professionnels du paddle aiment, ce sont des downwind qui poussent aux fesses, et des « bumps » qui permettent de jouer en tactique. A ce petit jeu, donc, c’est celui qui avait été sacré champion de France 12’6 au Cap d’Agde en 2017 en longue distance, qui ajoute un titre à son palmarès. Devant Tom Auber et le Calédonien Noic Garioud.

A noter la bonne performance du local de l’étape, Matt Argentin, 7e, alors qu’il s’était éloigné du circuit de race cette année et s’était remis à ramer cette semaine.

« C’était super cool » lâchait un Martin Vitry aux anges.  « Il y avait plus de vent que ce matin (lors des qualifications) et les organisateurs ont eu l’excellente idée d’inverser le parcours. Grand merci à eux, c’était plus glissant en downwind. C’est rare sur le circuit qu’on change ainsi le parcours pour le bien du sport et du spectacle ».

Tom Auber, lui, avoue son impuissance face à la maestria de Martin Vitry : « Il y avait pas mal d’options, mais c’est Martin qui a pris les meilleures. Beau parcours, belle organisation. Du top ». Quant à Matt Argentin, sans se satisfaire de cette 7e place au bout d’une belle remontée, il garde le sourire : « Je suis tombé deux fois. Un peu dommage, j’étais en forme, je remontais doucement des places. Mais bon, quand tu tombes à ce niveau là… On s’est régalé une fois de plus ici, au Cap d’Agde, à batailler avec les potes ».

Chez les filles (dites « ondines »), la technical race a enflammé le public massé sur la plage. Avec une Olivia Piana qui, partie largement en tête dès le départ de la plage, s’est bizarrement trompée dans le parcours après le premier passage à terre, perdant ainsi toute l’avance acquise sur la première partie et laissant s’enfuir un trio composé des autres favorites : Mélanie Lafenêtre, Fanny Tessier et Anaïs Guyomar.

Et quand tout le monde pensait que c’était un peu fichu pour la championne du monde en titre, c’est sur une remontée phénoménale que la « top championne » de l’équipe de France, après avoir rectifié son erreur, s’est lancée. Pour finalement s’imposer et décrocher son énième titre de championne de France en technical race, devant Fanny Tessier et Mélanie Lafenêtre. « C’était un peu en contre-jour, j’ai vu la bouée la plus proche, j’y suis allée… J’ai perdu beaucoup de temps avant de me rendre compte de mon erreur. Après, c’est le mental qui joue, tu donnes tout ce que tu as. Il faut se moquer de ce qui s’est passé, il faut penser à ce qui va se passer. C’est la première fois que ça m’arrive, c’est une expérience intéressante à travailler pour la suite ».

Intéressant puisque, la suite, après la longue distance de dimanche, ce sont les championnats du monde ISA en Chine, fin octobre…

Du côté de sa dauphine, Fanny Tessier, c’est le plaisir là aussi qui prime. « C’est super sympa, ça glissait en travers, c’était technique, comme on les aime. J’ai dû rester concentrée car j’ai eu un doute en voyant Olivia partir vers une autre bouée (rires). Après, je suis tombée sur l’avant dernière bouée. Je suis contente car j’ai pu quand même récupérer ma casquette ! ».

Quant à la jeune Mélanie Lafenêtre, 3e, elle est arrivée exténuée. « C’était très dur. J’ai essayé de revenir sur Fanny (Tessier).  Et je me suis mise dans le rouge... ». Un podium quand même pour celle qui avait été sacrée championne de France 12’6 ici même, au Cap d’Agde, en 2017, en juniors et en open !

A noter que, sur la technical race des moins de 15 ans, sur un parcours plus court, c’est Simon Ackerman qui s’impose, devant Mathieu Devargas et le « kid » du Var, Hugo Babilon, 10 ans !

Dimanche 29 septembre : et une « remontada » de fada !

C’est finalement une habitude au Cap d’Agde, lors des diverses compétitions officielles de stand up paddle Race. Il s’y passe toujours quelque chose.

On vous rappelle vite fait la longue distance courue dans le port il y a deux ans, le duel mémorable pour le podium entre Matt Argentin et Samuel Carbillet lors de la remontée inédite de l’Hérault sur la Coupe de France l’an passé.

Mais là, sur ces championnats de France de SupRace 14’, avec l’élite nationale, les exploits sont montés d’un cran. On croyait en avoir fini avec les émotions de la technical race de samedi.

Eh bien non, ce dimanche, sur la longue distance des garçons, courue avec les 76 « gros bras », entre la plage Richelieu et la cathédrale d’Agde (après une bouée plage de la Grande Conque et un tour du Fort de Brescou), c’est Ludovic Teulade qui a fait grimper le palpitant. Le sien et le nôtre.

Après avoir pris un mauvais départ, et pris un « vent » par un duo de tête formé de Martin Vitry et Noïc Gariou, le top gun savoyard a effectué une mémorable « remontada » sur le fleuve Hérault. Pendant que les deux duellistes de tête se marquaient à la culotte, Ludovic Teulade, spécialiste de l’eau plate, a réussi à les coller « aux fesses » pour les dépasser à quelques encablures de l’arrivée. Qu’il allait franchir en vainqueur, devant un Martin Vitry un peu dégoûté et un Noïc Gariou tout aussi déçu.

Deuxième titre donc en longue distance pour Ludovic Teulade, déjà champion de France 2019 de Sup Race en eau intérieure.

A noter encore la formidable course de Matt Argentin, l’Agathois, qui a finalement trompé tout le monde en ce week-end en faisant croire qu’il manquait de compétition. 5e de la technical race la veille, c’est en 6e position que le champion aux yeux bleus terminait cette longue distance chez lui.

Chez les filles, pas de surprise. Après avoir été titré la veille sur la technical race, de la façon dont on sait, la championne du monde Olivia Plana a survolé la longue distance, en s’imposant devant Fanny Tessier, et la jeune Mélanie Lafenêtre. En fait, le podium de la technical race.

Les podiums

Technical race femmes :       1. Olivia Plana, championne de France / 2. Fanny Tessier /
3. Mélanie Lafenêtre.

Technical race hommes :      1. Martin Vitry, champion de France / 2. Tom Auber / 3. Noïc Gariou

Longue distance femmes :   1. Olivia Plana, championne de France / 2. Fanny Tessier /
3. Mélanie Lafenêtre

Longue distance hommes : 1. Ludovic Teulade, champion de France / 2. Martin Vitry /
3. Noïc Gariou

Textes : Jean-Loup Robertier – Gliss4You
Photos : © GL / VdA LG / MC / LR

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Cap d'Agde - retour sur le Championnat de France de stand up paddle (28 & 29 septembre) : une édition volcanique !

Office de Tourisme
(01-10-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

Hérault - Retour en vidéo sur le Championnat de France de Stand Up Paddle

Hérault - Kick's Day : le coup de jeune de la Kick's Night

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité de la ville d'Agde et du Cap d'Agde avec Cap-News.